www.ohri.ca | Nous joindre | English

Faits saillants de 2009-2010

OHRI highlights1

Le Dr Lynn Megeney et son équipe ont découvert que les protéines qui fractionnent l’ADN (auparavant associées à la mort cellulaire programmée) jouent également un rôle crucial dans la maturation des cellules souches. Cette étonnante découverte pourrait aider les chercheurs à trouver de meilleures façons de maîtriser les cellules souches afin de concevoir de nouveaux traitements. Proceedings of the National Academy of Sciences, vol. 107, no 9 (2 mars 2010), p. 4230-4235 (en anglais).

Sept patients du Centre de cancérologie de L’Hôpital d’Ottawa ont participé à une première mondiale : l’essai clinique d’un virus oncolytique appelé JX-594. L’essai a montré que le virus peut se reproduire de façon sélective et se propager dans les tumeurs après avoir été injecté par intraveineuse, et ce, avec peu d’effets secondaires. De plus, l’étude a permis d’obtenir des données encourageantes en ce qui concerne l’effet antitumoral du traitement à forte dose. D’autres essais cliniques sont prévus.

Les responsables du Programme de greffe de sang et de moelle osseuse ont publié les résultats d’une étude échelonnée sur dix ans montrant qu’il est possible de greffer des cellules souches de la moelle osseuse de façon sécuritaire et efficace dans un service de consultation externe. Cette méthode a permis à des milliers de patients de recevoir un traitement durant le jour sans les inconvénients d’une hospitalisation, ce qui libère des lits pour les patients qui en ont besoin. Cette étude a été menée par Sheryl McDiarmid, infirmière de pratique avancée. Bone Marrow Transplant, 30 nov. 2009. (en anglais)

Le Dr Rashmi Kothary et son équipe ont découvert un nouveau moyen prometteur de mettre au point des traitements contre l’amyotrophie spinale. Ils ont observé que cette maladie touche l’échafaudage donnant forme aux cellules, et que des composés ciblant précisément cet échafaudage permettent à des souris atteintes d’amyotrophie spinale de vivre plus longtemps.
Human Molecular Genetics, vol. 19, no 8 (15 avril 2010), p. 1468-1478 (en anglais).

Des centaines de revues médicales de partout dans le monde ont approuvé les lignes directrices élaborées par le Dr David Moher qui visent à améliorer la présentation des résultats des essais cliniques. Le résultat de cette initiative permet aux professionnels de la santé et aux patients d’avoir l’information la plus complète et la plus exacte au moment de prendre des décisions difficiles. British Medical Journal, no 340 (23 mars 2010),p. c332 (en anglais).

Le gouvernement de l’Ontario a alloué 4,3 millions de dollars à une équipe de chercheurs d’Ottawa et de Toronto dirigée par le Dr Duncan Stewart. L’objectif est de concevoir des traitements à base de cellules souches visant à réparer les tissus cardiovasculaires. L’équipe prévoit entreprendre cette année un essai clinique auprès de patients ayant subi une crise cardiaque. D’autres essais sont prévus dans les prochaines années.

Le Dr Carl van Walraven a mis au point un outil simple qui permet de repérer les patients à risque élevé avant qu’ils quittent l’hôpital. Grâce à cet outil, des soins préventifs peuvent être prodigués de manière à réduire le retour à l’hôpital et les décès. JAMC, vol. 182, no 6 (6 avril 2010), p. 551-557. (en anglais)

Une grande entreprise américaine de recherche, Fate Therapeutics, a fait l’acquisition de l’entreprise de recherche sur les cellules souches fondée par les Drs Michael Rudnicki et Lynn Megeney. Ce transfert permettra de réaliser des investissements supplémentaires à l’IRHO dans la recherche de traitements à base de cellules souches contre le diabète, les maladies associées à l’atrophie musculaire et d’autres troubles.

Une grande étude montre que la promotion de la Règle canadienne concernant la radiographie de la colonne cervicale peut réduire le nombre de radiographies du cou non nécessaires sans compromettre le dépistage de blessures graves. La Règle, élaborée par le Dr Ian Stiell, permet d’éviter que des patients sans blessure au cou soient immobilisés pendant des heures sur une civière. British Medical Journal, no 339 (29 oct. 2009), p. b4146. (en anglais)

Le Dr Fraser Scott et son équipe ont découvert qu’il pourrait y avoir un lien entre le diabète de type 1 et les réactions du système immunitaire de l’intestin à certains aliments. Un petit essai clinique a permis de constater que le système immunitaire de plus de la moitié des patients atteints du diabète de type 1 réagissait anormalement à la protéine de blé. Diabetes, vol. 58, no 8 (août 2009), p. 1789-1796. (en anglais)

La Dre Eve Tsai a été nommée au palmarès des 40 Canadiens performants de moins de 40 ansMC pour ses travaux de recherche prometteurs à titre de neurochirurgienne et de chercheuse. La Dre Tsai a élaboré une nouvelle technique très efficace qui permet de visualiser les fibres nerveuses de la moelle épinière. Elle s’intéresse également au potentiel qu’ont les cellules souches et la nanotechnologie de stimuler la régénération.

OHRI   highlights2

Le Dr Andrew Seely et ses collègues ont mis au point une formule mathématique permettant d’établir les courbes de fréquence cardiaque des personnes atteintes d’une infection générale (appelée sepsie ou septicémie). Un essai pilote auquel ont participé 17 patients a montré que cette méthode pouvait détecter l’apparition de la septicémie près d’une journée et demie plus tôt que les méthodes traditionnelles. PLoS One, vol. 4, no 8 (14  août 2009), p. e6642. (en anglais)

La Dre Hsiao-Huei Chen a reçu la prestigieuse bourse de recherche Henry J. M. Barnett de la Fondation des maladies du cœur de l’Ontario pour ses travaux de recherche démontrant que la protéine LMO4 peut protéger les cellules du cerveau contre les effets des accidents vasculaires cérébraux (AVC).

Un groupe d’infirmières et de médecins chercheurs ont élaboré une règle de décision clinique pour aider les patients atteints de fibrose kystique à décider s’ils devraient ou non avoir une greffe de poumon. Un essai clinique récent a montré que cet outil avait bien fonctionné auprès des patients. De plus, une subvention des Instituts de recherche en santé du Canada permettra de faire connaître cette règle dans tous les hôpitaux du pays. American Journal of Respiratory and Critical Care Medicine, vol. 180, no 8 (15 oct. 2009), p. 761-768. (en anglais)

La Dre Catherine Tsilfidis a reçu 1,4 million de dollars pour diriger une équipe en vue de concevoir une thérapie génique visant à prévenir la cécité causée par une maladie de la rétine. La subvention des Instituts de recherche en santé du Canada et de la Fondation lutte contre la cécité permettra de financer des travaux de recherche préclinique d’une durée de cinq ans en vue de mener des essais chez les humains.

L’Hôpital d’Ottawa, l’IRHO et l’Université d’Ottawa ont ouvert une nouvelle sous-division de l’Institute for Clinical Evaluative Sciences (ICES). Située au Campus Civic de L’Hôpital d’Ottawa, ce centre se nomme ICES@uOttawa. Il permettra aux chercheurs d’Ottawa d’obtenir des données hautement sécurisées sur les patients de partout en Ontario. Grâce à cette information, les chercheurs pourront étudier les facteurs qui influencent la santé et élaborer différentes mesures pour améliorer les traitements, la prévention et les diagnostics. 

Natalie Andrews, étudiante diplômée, a reçu le prix Synapse de l’organisme Parlons sciences des IRSC pour son initiative auprès des jeunes. Mme Andrews a mis sur pied une visite guidée et interactive du Centre de thérapeutique anticancéreuse de l’IRHO. Plus de 250 élèves d’écoles secondaires ont visité le Centre jusqu’à maintenant.

Photo de médecins
partager Twitter Facebook Email